Pourquoi y aller ?


Le symbole du Liban, en voie de disparition


Il ne reste hélas plus que quelques cèdres, emblèmes du Liban, dans la forêt des Cèdres de Dieu, classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO. La promenade entre ces derniers résistants reste émouvante, et c'est même un pélerinage pour de nombreux Libanais qui vivent à l'étranger.
La forêt est à 2h de Beyrouth, 1h de Tripoli et 45 minutes de Baalbek.

Informations pratiques


- Temps de visite :

1 journée


L'avis des guides

Lonely Planet Logo Officiel

"Classé monument national"

Les conseils des voyageurs

powered by
Tripadvisor Logo Officiel

Note moyenne: 8.9/10

"Nous etions basé a becharré, donc la route montagne tres courte et jolie. En arrivant on trouve une place facilement. Il y a des petites boutiques de souvenirs sympa meme s'il racole beaucoup, il faut negocier ! On aperçoit le cedre du drapeau et le cedre de la piece de monnaie ! Magnifique. Vous pouvez aussi payer 100$ pour planter un cedre a votre nom et repeupler la foret ! C'est original !"

ophelie566 le 01/04/15 (note: 8.0 / 10)

"Le cedre est un arbre majestueux qui nous fait sentir la presence de Dieu. La visite des cedres de Becharreh. Vous trouverez des grands cedre datant des milliers d'annee. Plusieurs arbres "morts" ont ete transforme en scultures"

Patrick A le 01/04/15 (note: 10.0 / 10)

"C'était mon premier contact avec les Cèdres du Liban. La route pour y accéder n'en finissait plus, en venant de Byblos. Je les cherchais dans chaque recoin de la montagne. Et, après Bcharré et un trajet assez fatigant, je les ai enfin aperçus. J'étais fasciné. Impossible de les quitter des yeux. Plus nous nous approchions, plus ils paraissaient majestueux, plus je ressentais l'âme de ce pays, de ces montagnes, de ces gens que j'avais aperçus sur la route. Bien sûr, à l'arrivée, j'ai été déçu par la "taille" de la réserve. Il vaut mieux parler d'un parc, à la différence de la réserve de Tannourine qui est une vraie forêt. Mais ici, du premier coup d'oeil vous apercevez des monstres. Des arbres millénaires. J'ai lu qu'un botaniste avait daté un de ces arbres de 6000 ans ! Quand vous suivez le chemin obligatoire, vous prenez conscience de la majesté des Cèdres de Dieu. Leurs branches en pallier et cette silhouette caractéristique qui frappe le drapeau libanais. Il n'y a pas que leur taille qui est impressionnante, l'écorce. On croirait la peau d'un vieil éléphant. Les formes, les soudures entre branches, entre arbres, la hauteur de certains et cette sérénité qu'ils dégagent tous. Vous comprenez alors pourquoi le Cèdre n'est pas un arbre comme les autres. Du cantique des cantique à Lamartine, il inspire la littérature et frappe l'imaginaire de chacun. Et dire qu'il est en voie de disparition. Alors ne les ratez pas, faîtes l'effort d'aller à eux, sentez les, leur odeur caractéristique, touchez les. Il y a un tronc éclaté dans lequel on se glisse entièrement. Vous avez l'impression d'être dans une cathédrale en bois précieux, cuivré. La sculpture faite d'un tronc mort et vernis déchire le ciel, presque effrayante. Je suis amoureux des arbres depuis toujours. Mais là, je ne vois pas ce qui pourrait m'impressionner plus à part les séquoïas de la Sierra Nevada que je ne connais pas encore ou les forêts primaires. Sauf qu'ici, il y a une dimension divine qui justifie le nom de cette réserve. Un peu comme lorsque vous gravissez le Mont Sinaï. Sachez que le temple de Jérusalem vient en partie de cette forêt. C'est un musée vivant. Un musée de plusieurs milliers d'années que vous allez visiter !"

JeromeBertin le 01/04/15 (note: 10.0 / 10)
Donnez votre avis